La Premi Re Ann E De Maternit Pour B B

Comment utiliser un test de synthèse en 5 min

Comme l'océan, font du bruit au dessus des couronnes faites balancer par le vent des géants forestiers, et près de la surface de la terre toujours doucement : aux jours chauds l'air est immobile et sec, sent le goudron, l'aiguille sèches et le lédon. Aller à pied et sur les skis selon la forêt de pins il est considérablement plus facile, que selon le taïga elovo-d'épicéa; la voie ici barre rarement l'abattis d'arbres, les branches piquantes ne s'accrochent pas aux vêtements et ne fouettent pas selon la personne, les pieds ne s'enfoncent pas dans la fondrière. Les forêts de pins est plus claires, à eux il y a plus de baies. Tu te lèves plus haut selon la pente orientale dans la montagne, il est plus grand dans le taïga du mélèze. Dans la partie supérieure les zones le mélèze prédomine toutes d'autres races; la frontière supérieure du bois font presque exceptionnellement avec le genièvre et polaire dans la galerie frutescente.

Subalpin les alpages avec les herbes et les couleurs à hauteur d'homme, la toundra sévère de haute montagne et arctique. Le remplacement des zones végétales est observé bien sur occidental, ainsi que sur oriental les pentes de Pripolyarnogo de l'Oural. Le bois se lève dans la montagne en moyenne jusqu'à la hauteur 450-650 au-dessus du niveau de la mer, et selon les vallées des rivières est encore plus haut (jusqu'à 750). Sur la pente européenne la frontière du bois sur 100-150, et par endroits et jusqu'à 250 est plus bas, que sur asiatique que s'exprime par un été plus froid et cru vers

Plus haut. Les avalanches tombent aussi, si dans les circonstances définies le lien entre les couches de la neige s'affaiblit rudement. Il arrive ainsi, quand sur la neige dense pressée tombe beaucoup nouveau, mou. C'est pourquoi du deux premier jour après la chute de neige abondante particulièrement. Il y a des avalanches et à cause de l'élévation de la température rude dans la montagne. À cette période diminue la friction entre le sol et étant sur elle par la couche de la neige, et l'avalanche "mouillée" glisse en bas selon la pente.

Sur la pente asiatique dans la zone subalpine on développe les groupements plus xérophiles végétaux, que sur européen, et les pelouses se rencontrent comme l'exception là, où inspiré. Avec l'augmentation de la hauteur les alpages et les broussailles frutescentes de polaire, le lédon et l'airelle des marais cèdent la place plus sec, que sur la pente occidentale, les toundras lichajnikovo-moussues et les terrains en pierre.

Avec l'augmentation du terrain la quantité diminue, disparaissent du marais et le marais, il y a moins souvent des abatis forestiers; au lieu des sapins sombres branchus et les épicéas de plus en plus souvent il y a des bouleaux minces et les mélèzes duveteux; est plus raréfié et est plus bas le bois, mais est plus épais et les herbes est plus hautes. La frontière supérieure du bois sur la pente européenne, à côté de purement par les plantations, est formée de parc du sapin, les bouleaux et les mélèzes alternant avec les pelouses subalpines sur humides les sols. Le tapis épais fleuri subalpin de hauts aconits et les ombellifères, les gramens savoureux (odorant,, ) et les fougères, les épis roses, les têtes rouges, les pinceaux jaunes de la verge d'or, les couleurs blanches de l'amémone et la masse des autres couleurs des prés, forestières et arktitchesko-alpines et les herbes Pripolyarnomou donnent à l'Oural le charme exceptionnel. Tels subalpages selon les vallées des pays d'amont Commercial, Grand et Petit la Mélasse sont particulièrement bons, à Vangyra, Manaragi, où tombent beaucoup de précipitations d'hiver et d'été (jusqu'à 1500 mm).

Sont plus caractéristiques du taïga local les tourbières couvertes d'une grosse couche de la mousse. Ses coussins potelés par les tiges fines solides - les fils de la canneberge. Sur eux sont assises les feuillettes rares jaunes et les baies est vives-rouges, comme répandu selon la mousse claire blanchâtre. Grandissent souvent ici la laîche et la linaigrette. Parmi les marais jusqu'à la hauteur 5-8 se lèvent de nombreuses buttes et les chaînes couvertes de cèdre, kedrovo-de sapin et les forêts de pins avec le lédon, polaire, l'airelle rouge, l'airelle des marais et les coussins des hypnes. Riche les chaînes et les périphéries